historique

Connu pour être une des plus anciennes propriétés viticoles du canton de Pauillac, et certainement la plus ancienne de Saint Seurin de Cadourne, Verdignan se fait d'abord remarquer par la très belle architecture de son château.

Ce bâtiment est encore imposant bien qu'il ait perdu 1/3 de sa surface côté sud suite à un incendie.

Les amateurs de photos qui s'y arrêtent nombreux lui trouvent une similitude architecturale avec d'autres constructions médocaine antérieures à cette partie du 18ème siècle.

Les abbayes ont détenu pendant de très nombreuses années le savoir faire en terme d'élaboration des vins. Il n'est donc pas étonnant que le cuvier de Verdignan soit construit à quelques centaines de mètres de l'ancienne abbaye de Cadourne, qui était une halte connue pour les pèlerins de Compostelle. Ces derniers traversaient l'estuaire en arrivant au port du village dénommé La Maréchale.

Dans le cadre de la rénovation de l'estuaire de la Gironde, d'énormes travaux financés par la CEE viennent d'être entrepris pour réhabiliter notre port qui fut aussi un lieu fréquent de chargement des gabarres pour amener les barriques de vin jusqu'à Bordeaux.

Sur le linteau en pierre de la porte la plus ancienne du cuvier de Verdignan figure une date : 1720.

Jean Miailhe devint propriétaire de ce cru en deux temps : 1972 puis 1975.

Pomerol du Médoc

" Affaire de famille "

Voisin du Château Coufran mais très différent en terroir et encépagement, cette propriété est gérée par Marie-Cécile Vicaire et Eric Miailhe qui ont pris le relais de leur père depuis de nombreuses d'années.

Pour connaître un peu mieux l'histoire professionnelle de notre famille, nous vous invitons à consulter le site internet de Coufran.